Astrophotographie par Frédéric Gringault 

Copyright 2009-2020 

Astronomade.fr par Frédéric Gringault 

Vidéo lors du test du toit roulant 

Les travaux se terminent par la pose de la fenêtre et du bardage. Une bonne couche de lasure et et les bagettes d'angles compléterons les finitions. 

Il a fallu creuser de nouveau pour apporter l'électricité et la connexion internet. L'observatoire dispose de son propre tableau électrique. 

Du parquet flottant est posé dans tout l'observatoire. La partie bureau est isolée avec de la laine de roche recourverte de lambris. Un isolant mince recouvre la partie technique. 

Le toit repose sur un cadre muni de roulette. Il s'ouvre en roulant sur la partie bureau. Il est recouvert de bardeaux bitumés. Un moteur assurera l'ouverture. 

Pour les murs une osature en bois est recouverte la aussi d'OSB 3. Des espaces sont laissés pour les portes et les fenêtres. L'observatoire est divisé en deux parties, le bureau et le local technique où sera installé l'instrument. 

Le plancher est réalisé en OSB 3. Ce matériau est facile à mettre en oeuvre et il resiste bien à l'humidité. Une goullotte a été installée pour le passage des câbles jusqu'au pilier.  

Pour la colonne j'ai utiliser des blocs pour piliers. Après un férraillage j'ai monté les blocs et remplie le tout de béton. Des tiges filetées de 14 mm sont enfoncées dans le beton avant sa  prise pour pouvoir ensuite fixer la platine qui accueillera la monture. 

Le projet demarre par la réalisation des fondations. Le terrain étant légèrement en pente il à fallu décaisser de plus de 70 cm. Les fondations du pillier sont désolidarisées du reste de la construction afin d'eviter les vibrations.   

Les fondations 

Aménagements extérieurs 

Branchements électriques 

Aménagements intérieurs 

Le toit 

Les murs 

Le plancher 

Le pilier